Imaginarium

"- Mais qu'est-ce que tu fabriques ?

- Je ne sais pas encore, j'hésite entre le mirifique Flamelleur et le génialissime Transmutor."

 

Imaginarium est là. La fabrique à rêves mettra en branle vos engrenages et remuera vos méninges pour en extraire la substantifique moelle et vous amener à produire des machines à rendement exponentiel pour remporter la victoire.

Imaginarium, c'est d'abord un jeu à l'esthétique originale et au thème fort. Un matériel somptueux et des figurines qui font rêver.

Bon, les engrenages ne sont pas inclus dans la boîte, faut pas pousser non plus. Mais vous apprécierez sûrement autant que moi la finesse de ces figurines qui seront vos avatars dans le jeu. Et quel jeu, mesdames et messieurs !

Dans cette pépite ludique signée Bruno Cathala et Florian Sirieix (mis en images par Felideus Bubastis), vous aurez pour obj...non, attendez. Une fois n'est pas coutume, je vais vous copier tout simplement l'introduction du jeu telle que vous la trouverez sur les règles :

"Nous allons entrer dans la manufacture... Attention, derrière cette lourde porte en acier, c'est l'essence même des rêves qui est façonnée ! Vous voyez ce grand escalier métallique ? Il mène au tapis roulant sur lequel défilent les machines cassées qu'il faut réparer. Ah, voici une Productivette, étrange, mais géniale ! Ici, le bureau d'études, où valider les projets qui vous feront passer de l'ombre à la lumière. Je vais vous accompagner pour une visite détaillée, mais je ne pourrai pas vous dévoiler les rêveries incroyables qui sont fabriquées... une histoire de clause de confidentialité... Suivez le guide !"

Autant ne pas y aller par quatre chemins. Rarement un thème à été aussi bien rendu tant par une mécanique que par le design et la narration. Tout dans Imaginarium vous rappelle sans cesse que vous êtes dans une usine extraordinaire de laquelle jaillit des inventions improbables que vous allez devoir réparer pour en exploiter les capacités au mieux. Opportunisme, réactivité, planification...il y en aura pour tout le monde. Vous allez construire vos premières machines, mettre lentement en route les mécanismes de ces engins qui n'ont pas fonctionné depuis des lustres. Vos adversaires seront peut-être incisifs tout de suite, et accumuleront les réussite. Vous prendrez peut-être votre temps pour lancer vos engrenages, mais quand ils seront lancés...ahahaha ! Alors plus rien ne pourra vous arrêter ! Vous serez le plus grand fabricant de rêves de toute l'Histoire !

Vous l'aurez compris, Imaginarium est un énorme coup de coeur, ici. Et c'est un immense plaisir que de l'accueillir pour vous le proposer en vente ET en accès libre sur place ! Et notez que ça tombe drôlement bien, car ce soir, c'est soirée jeux !

Une merveille à dévorer sans aucune hésitation vous attend. :)

Imaginarium, un jeu de Bruno Cathal et Florian Sirieix, illustré par Felideus Bubastis et édité par Bombyx. Pour 2 à 5 joueurs de 14 ans et plus. Parties de 90 minutes environ.

Jeu d'enquête grandeur nature

C'est aujourd'hui, samedi 24 mars, à partir de 14h30, au départ de la bibliothèque de Saint Laurent en Royans !

Dans le cadre du Printemps du Polar, la bibliothèque/ludothèque a fait appel à la tanière pour organiser une grande enquête. A faire en famille, à pied, dans le village de St Laurent, avec un beau soleil !

 

Et ce soir, dès 20h30, à la tanière cette fois, soirée jeux "Elementaire, mon cher Watson !". Venez nombreux ! Ce sera aussi l'occasion de découvrir la tanière sous un nouveau jour. :)

Un an dans les airs

Embarquez pour un voyage extraordinaire...celui qui en a inspiré tant d'autres...


Aujourd'hui, c'est d'un album dont il est question. Et quel album ! Un an dans les airs, par Raphaël Albert, Jeanne-A Debats, Raphaël Granier, Johan Heliot, illustré par Nicolas Fructus et édité par Mnémos avait déjà pris place Chez YoDa il y a longtemps avec les livres en accès libre. Certains d'entre vous le connaissent donc déjà, ont pu apprécier la richesse des illustrations, la profondeur des récits de voyage qui en ornent les pages...

Aujourd'hui, cet ouvrage (et d'autres, mais nous en reparlerons plus tard !) est en vente à la tanière.

Et quel plaisir d'accueillir cet hommage aux oeuvres de Jules Verne ! Les auteurs nous y peignent un voyage que le maître Verne aurait effectué dans les airs en bonne compagnie, autour du monde, à la découverte des figures qui auraient inspiré ses voyages extraordinaires.
Savant croisement entre réel et imaginaire, cette édition somptueuse vous propulsera dans la magie d'un monde à vapeur insoupçonné, de personnages inoubliables et d'inventions incroyables.

C'est un beau premier pas pour l'arrivée des livres Chez YoDa, vous ne trouvez pas ? :)

On continue sur la lancée ?

Art Book de Pierô

Doucement mais sûrement...

Oui, doucement, mais sûrement, les livres arrivent Chez YoDa. Il y avait les BD dont vous êtes le héros, déjà. Voici maintenant venir l'artbook de Pierô...



Pierô, c'est un illustrateur que les amateurs de jeu de société connaissent bien. Son trait a rendu honneur à de nombreuses créations devenues des classiques aujourd'hui. Mr Jack, Ghost Stories, Dixit...ils sont nombreux !

Ce livre retrace dix ans d'aventures ludiques. Ponctué d'illustrations, bien entendu, mais aussi de témoignages d'auteurs, d'éditeurs... Le tout pour peindre le paysage ludique, expliquer son fonctionnement, et aider à un peu mieux cerner le métier d'illustrateur.

C'est une petite merveille que nous propose Ilinx éditions, pleine de sympathie et d'amour de la chose ludique. Et comme les ouvrages sur le sujet sont rares, il serait dommage de s'en priver. :)

Kikafé

Mais qui donc a fait sur le tapis tout neuf du salon ? Un poisson (vachement habile, il faut l'avouer) ? Un perroquet ? Un lapin ? Une souris ? Un chat ? Une tortue ?

Mais surtout, surtout, à qui appartient l'animal coupable ?


Kikafé est un jeu subtil.

Non, je plaisante !

C'est un jeu qui parle de caca, dans lequel vous allez accuser les animaux des adversaires. "Non, ce n'est pas mon chat qui a fait caca, je pense plutôt que c'est un poisson !"
Là où ça devient intéressant, c'est qu'il va falloir se souvenir de qui a déjà été accusé, pour ne pas se retrouver à pointer du doigt un animal que tous les joueurs ont déjà innocenté avant ! Et comme la gagnante ou le gagnant sera celle ou celui qui n'a plus de cartes en main, il va falloir être rapide à innocenter ses animaux en posant ses cartes sur la table.
Quelqu'un accuse un chat ? Posez vite le vôtre en accusant un autre animal pour ne pas hériter de la corvée de nettoyage !

Kikafé, de Jonathan Favre-Godal, illustré par Steeve Augier et édité par Blue Orange, amusera une galerie de 3 à 6 joueurs de plus de 6 ans pendant 15 minutes environ.
Il est mignon, il est rigolo, il est très simple d'accès, et il y a des jetons caca à l'intérieur. Bref, il est indispensable !

Mon seul regret ? Qu'il n'y ait pas de pigeon dans les animaux. Pourquoi ? Mais pourquoi ? Peut-être la réponse est à chercher du côté de Kadoc : "le caca des pigeons, c'est caca, faut pas manger !".

Kikafé est disponible Chez YoDa, et aussi en accès libre sur place !

Memoarrr !

Oui, c'est un jeu de mémoire. Rien ne vous échappe, n'est-ce pas ?



Dans Memoarrr !, nous sortons du memory classique avec un jeu qui se joue en manche, et qui vous demandera même un peu de planification, de stratégie. Oui oui !
Vous avez sept manches pour accumuler un maximum de trésors. Pour ce faire, vous allez retourner une carte, une seule. Et cette carte devra avoir un élément commun avec la carte retournée par le joueur juste avant vous : même animal ou même paysage. Si vous réussissez, vous restez dans la manche. Si vous échouez, vous piochez une carte volcan et êtes mis à l'écart pour le reste de cette manche. Le dernier a subsister sans avoir fait d'erreur empoche un trésor, toutes les cartes sont alors retournées face cachées et une nouvelle manche peut commencer !

C'est simple ? Ajoutez-y le mode expert ! Chaque animal que vous retournerez vous fera activer un pouvoir ! Empêcher un adversaire de révéler une carte, échanger des cartes, rejouer et tenter d'enchaîner les crabes...de quoi apporter un peu plus de piment.

Je ne suis pas un grand fan des jeux d'associations. Pourtant Memoarrr ! a réussi à me séduire avec son petit aspect tactique et son univers fun et coloré.

Ce jeu de Carlos Bortoloni, illustré par Pablo Fontagnier et édité par Act in Games occupera deux à quatre joueurs (personnellement, je le conseille à partir de trois joueurs) à partir de 8 ans, pendant 15-20 minutes environ.

 

A retrouver Chez YoDa en vente, et en accès libre !

Tokaido

C'est un retour en stock tout en délicatesse...


Tokaïdo revient ! Il est toujours aussi beau, grâce au trait de Naïade. Il est toujours aussi doux, invite toujours à la contemplation et à la découverte, grâce à l'ingéniosité d'Antoine Bauza. Il est toujours édité par Funforge, et vous procurera toujours cette sensation unique dans le jeu de société, vous emportera dans son rythme gracieux.

Vous allez adorer prendre votre temps autour de la table. Oh que oui.

Combien participeront à ce voyage initiatique ? Deux, trois, quatre, cinq joueurs ? Dès huit ans, partez pour 45 minutes de douceur et d'émerveillement avec ce jeu hors du commun.

En accès libre en version standard et Deluxe.

En vente tout pareil.

Et pourquoi pas pour un tournoi peu avant l'été ? Affaire à suivre... ;)

Château Aventure

L'ordinateur n'est pas votre ami.
Mais alors pas du tout. Alors, n'espérez rien de lui, que neni. Tout juste sera-t-il capable de répondre à vos commandes, pour peu que vous les énonciez clairement et que vous ne demandiez pas quelque chose d'irréalisable !



Château Aventure (et 11 autres histoires dont vous êtes les héros), c'est un jeu coopératif dans lequel tous les joueurs incarneront à tour de rôle un personnage à qui ils feront exécuter des actions par le biais de l'ordinateur (joué par un autre joueur) : entrer dans, sortir de, ramasser, parler à, utiliser...
Soyez précis, vous ne pourrez donner qu'une seule commande à votre tour ! Ecoutez bien ce que vous dis l'ordinateur, les lieux qu'il vous décrit, les personnages qu'il vous permettra de rencontrer...et tenter de trouver l'issue du scenario dans lequel vous avez plongé !

Château Aventure est un excellent jeu d'imaginaire, accessible à toutes et tous, qui amène naturellement beaucoup d'humour. Celui qui jouera l'ordinateur prendra plaisir à chipoter sur les termes utilisés (après tout, l'ordinateur est bête, il ne comprend pas le second degré), à se rire de vous quand vous lui poserez des questions plus bêtes que lui ("à quoi ressemble cette clef ?" "...et bien, elle ressemble à...une clef"), et à vous voir mourir de façon insolite (il vous avait pourtant prévenu que ce troll commençait à en avoir marre de vous voir tourner en rond pour rien). Les joueurs, eux, s'amuseront à essayer de coordonner leurs mouvements, à comprendre la logique de l'ordinateur et à trouver les solutions aux histoires qu'ils vivront.

Extrêmement simple à prendre en main, cette petite pépite issue de la collaboration de nombreux auteurs et illustrateurs ravira petits et grands à n'en point douter au travers de ses multiples univers !

A découvrir Chez YoDa dès à présent, en vente bien sûr, mais aussi un scenario en accès libre qui sera joué ce vendredi soir pour la soirée jeux !

C'est parti pour l'aventuuuuuuuuuure !

Les différentes plumes : Jared A. Sorensen, Corentin Lebrat, Ludovic Papaïs, Antoine Bauza, Anthony Combrexelle, Théo Rivière, Garbiel Durnerin, Ludovic Maublanc.
Les différents pinceaux : Miguel Coimbra, Paul Mafayon, Jérémie Fleury, Xavier Colette, Naïade, Vincent Joubert, Mathieu Leyssenne, Djib, Vincent Dutrait, Pierô, Maëva Da Silva, Christine Deschamps.
Edité par Iello.

Hippo

Je sais ce que vous allez dire : "Une petite boîte, des règles simples, des parties courtes...mais dites-moi, ne serait-ce pas là la formule de Bandido ?"

Hé, ma foi, c'est que je ne vais pas vous contredire puisqu'il s'agit de la même gamme ! Si ce n'est qu'Hippo n'a rien de coopératif du tout !

Vous avez une réserve de bouée à jeter dans la piscine. Vous avez trois dés. Lancez les trois dés, et placez les bouées dans 1, 2, ou 3 des bassins. Oui, vous avez bien compris, vous pouvez additionner les dés pour placer vos bouées dans les bassins plus profonds. Vous pouvez. Mais allez vous le faire ? Parce que dans Hippo, le but n'est pas de faire un maximum de points, mais d'être le premier à placer toutes ses bouées dans la piscine.

"Ah, facile ! Il suffit d'être le premier à jouer !"

Bien tenté.

Mais regardez bien l'image. Les bassins ne sont pas extensibles et ne peuvent contenir qu'un nombre limité de bouées (sauf le bassin n°7 qui peut accueillir toutes les bouées du monde). Les bouées arrivant dans un bassin déjà plein vont donc pousser les premières arrivées à l'extérieur et les renvoyer dans les mains de leurs propriétaires. Et gare à vous si vous éjectez l'une de vos propres bouées, parce que c'est la ligne complète que vous récupèrerez ! Oui, y compris les bouées adverses !

Bien difficile de prédire donc qui se retrouvera sans bouée en premier !

 

Hippo a une mécanique très simple, mais très addictive. Mise en place rapide, pour 2 à 4 joueurs pendant environ 15 minutes, dès 6 ans...une formule au top pour un très bon moment autour de la table à croiser les doigts pour sortir la bonne combinaison (de dés, pas de plongée) ! Un jeu signé Martin Nedergaard Andersen illustré par Sarah Bourquin et édité par Helvetiq.

Venez l'essayer, vous jeter à l'eau, il trône Chez YoDa parmi les jeux en accès libre (diable, il faut que je mette la liste à jour !) ! A retrouver également en vente, bien sûr, pour prolonger le plaisir à la maison.

 

Outlive

Citoyen, hors de l'abri, prudence !



Prudence, parce que les ressources sont chères et précieuses après l'apocalypse nucléaire, et que les bandes rivales essaieront de vous damer le pion pour partir avec Le Convoi qui arrive dans six jours.
Six jours...
Six jours pendant lesquels vous allez devoir survivre aux événements, construire des salles dans votre abri pour le rendre plus efficient, recruter de nouveaux habitants pour faire fonctionner ces salles, trouver de la nourriture et récupérer de l'eau, trouver et réparer des objets pour gagner quelques avantages sur vos concurrents...

Outlive, c'est d'abord un thème fort, qui fait bien évidemment penser aux Fallout des beaux jours (jeu vidéo post-apocalyptique de stratégie en tour par tour...en tout cas à l'origine !). C'est aussi une mécanique efficace de déplacement de vos groupes de survivants et de pression a exercer sur les groupes moins nombreux pour gagner un peu plus de ressources. C'est également un jeu d'opportunités à saisir, de stratégie à adapter non seulement à partir des salles que l'on a obtenues, mais aussi en tenant compte de celles de ses adversaires.
Et puis, c'est un beau jeu, avec un matériel soigné et une illustration parfaitement maîtrisée, pleine de références et de clins d'oeil à la culture populaire.

Outlive m'a tapé dans l'oeil il y a longtemps, quand il a ouvert son financement participatif sur Kickstarter. Et je ne m'en lasse toujours pas. Il revient donc à la tanière à la vente tout naturellement, avec grand plaisir, et vous pouvez continuer à y jouer sur place avec la sublime édition Kickstarter en accès libre.

Outlive, un jeu de Grégory Oliver, illustré par Miguel Coimbra et édité par La Boîte de Jeu, occupera 2 à 4 joueurs (il existe aussi un mode solo que vous pouvez imprimer depuis cette adresse : https://www.laboitedejeu.fr/outlive/) pendant 25 minutes par joueurs environ. Un excellent jeu qui demande un tout petit engagement de départ dans la lecture des règles pour un grand plaisir de jeu !

A découvrir à la tanière !